Oberkampf, une ruelle sombre, un atelier industriel dans un immeuble Eiffel. Pas d’enseigne… C’est là que se situe l’Impasse, nouveau resto bar surprenant !

Le ton hésitant de nos amis qui nous appellent parce qu’ils n’osent pas entrer, et leurs yeux qui s’écarquillent un fois à l’intérieur, ça n’a pas de prix et ça nous amuse beaucoup. C’est ce qui arrive quand on pénètre dans l’Impasse.

La salle est immense. Le décor est fait de bric et de broc : meubles 60ies chinés aux puces, papiers peints et cadres tout droit sortis du grenier d’une veille tante. (Si vous craquez sur un objet, sachez que tout est à vendre !)  En fond de salle, un atelier où des artistes travaillent et exposent sur tous les murs. Depuis le 9 juin, on peut admirer les sérigraphies et dessins de Jo Rizo pour l’« Expo du Siècle ». Et comme le dit Pierre-André Gilard, créateur du lieu : « Le meilleur moyen d’aimer l’art c’est s’asseoir et boire dans mon bar » !
On choisit un petit coin salon avec fauteuils moumoute orange genre Casimir, chaises en rotin ou fauteuils en cuir. On s’installe autour des tables de toutes les tailles qu’on peut partager avec nos voisins (ça crée des liens), puis on se dirige vers le bar pour commander au staff qui nous accueille en souriant (ce qui mérite d’être noté). On opte pour les assiettes de charcuterie et fromages, super garnies, qui à elles seules valent le déplacement. On peut préférer les tartes chaudes ou les salades. Tout est bio et vraiment bon. Mention speciale pour les vins choisis avec goût à partir de 3 € le verre ou le Spritz réalisé d’une main de maître. Une info exclusive, rien que pour vous : Pierre-André nous souffle qu’à la rentrée, ils proposeront en plus des tartares de viande et de poisson. En attendant, on pourra toujours tenter leur brunch à volonté pour 22€ (dimanche et parfois le samedi). Et on se cale sur le calendrier des cours de yoga histoire d’éliminer un peu avant l’été.

En savoir plus : http://blog.zoomon.fr/limpasse-nouveau-bar-oberkamp/